L’analyse du “gâteau au chocolat”

Vous faites de l’analyse à tous les jours, parce que vous faites de la critique à tous les jours. Faire de l’analyse de film ce n’est pas plus compliqué, il suffit d’adapter vos questions à l’objet analysé.

Prenons un exemple: un morceau de gâteau au chocolat. Si je vous demande de le critiquer, vous pourriez me répondre par “il est bon” ou “il n’est pas bon”. Mais si je vous demande d’être plus précis dans votre critique, vous devrez commencer à analyser ce morceau de gâteau! Vous vous poserez des questions à son sujet:

était-il assez gros, trop gros, juste correct?

était-il assez sucré, trop sucré, juste correct?

la texture était-elle moelleuse, épaisse, granuleuse….?

y avait-il un accompagnement (fruits, confiture, crème, crème glacée…?

comment était cet accompagnement: doux, fort, sucré, piquant…?

Et ce ne sont là, évidemment que quelques questions qu’on pourrait se poser à son sujet (les “…” indiquent aussi qu’on pourrait ajouter des qualificatifs supplémentaires à chacune des questions), il y en a bien d’autres.

Entre autres si on avait, d’avance, un point de vue sur ce morceau de gâteau, celui-ci donnerait une “couleur” particulière à nos questions. Par exemple, si vous étiez au régime, la première question sur la grosseur du morceau de gâteau en amènerait d’autres comme “combien de calories avait-il?” Si vous êtes diabétique, la question deviendrait: “y avait-il trop de sucre?” Si vous êtes allergique aux arachides, vous poseriez la question: “est-il fait avec de l’huile d’arachides?” Et ainsi de suite: si vous êtes chef-pâtissier, si vous êtes exportateur d’aliments, si vous avez un restaurant… les questions que vous poserez seront “colorées”, influencées, modifiées par qui vous êtes.

C’est semblable pour un film et vous verrez que chaque question en amènera une autre,  Si je reprends l’analogie avec le morceau de gâteau, je me demanderai: le film était-il trop long, pas assez long, juste correct?” mais je continuerai avec “pourquoi?” Autrement dit: “qu’est-ce qui a fait que le film m’a paru long (pas assez long, juste correct)?” Et la réponse devra être prouvée, démontrée par des éléments tirés du film. Voici un exemple d’analyse: “le film m’a paru long parce qu’il n’y avait pas d’action, pas de suspense et que je ne me suis pas identifié aux personnages (ou “je n’y ai pas cru”, ou “ils étaient caricaturaux”…) ainsi de suite.

Qui vous êtes comme spectateur et spectatrice influencera aussi vos questions: si vous aimez ou pas les films romantiques influencera votre réponse à “le film était-il trop long?” Si vous êtes sportif, si vous venez de vivre une rupture, si vous relevez d’une maladie, si vous êtes militante politique… tout ça influencera vos questions et vos réponses.

Comme le morceau de gâteau peut être vu comme un tout ou comme l’addition de ses ingrédients ou le mélange, la cuisson parfaite de ses ingrédients, et tout ça peut être analysé, décortiqué, de même le film peut être vu comme un tout ou comme un  scénario mis en scène et en images par une équipe technique et avec des interprètes, et tout ça peut être analysé.

On verra bientôt comment on y arrive.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s