Pourquoi voulez-vous tourner un film?

En fait, toute raison est bonne mais vous devez en avoir une parce qu’elle conditionne le type de film que vous allez faire et commet vous allez le faire. Vous avez un objectif et il vous faut l’atteindre. Demandez-vous comment vous l’atteindrez: votre réponse sera la préparation à votre tournage.

Essayer votre caméra.

Si vous voulez faire un film pour expérimenter avec votre caméra, inutile de vous faire un scénario, mais la lecture du manuel d’instruction de votre caméra vous aidera à profiter au maximum de votre expérience. Faites une liste de toutes les fonctions (manuelles, de préférence) qui vous intéressent sur votre caméra et utilisez chacune, seule, en réussissant l’effet ou la modification souhaitée et une deuxième fois en ne la réussissant pas. Si vous arrivez à rater une prise volontairement et consciemment, vous arriverez tout aussi bien à ne pas la rater parce que vous saurez ce qu’il ne faut pas faire. Ajoutons que vous viendrez peut-être de découvrir en cours de route un effet qui vous amuse…

Deuxième étape dans votre essai: combinez les fonctions. Par exemple, combinez le ralenti à l’image et la compensation de contre-jour, ou faites graduellement manuellement la compensation du contre-jour tout en filmant au ralenti.. et notez le résultat. OUI: notez le résultat, parce que, je vous le dis et vous le promet, vous ne vous souviendrez pas la semaine prochaine ce que vous aviez fait pour obtenir ce résultat.

Je reviendrai sur les expériences avec votre caméra, mais vous voyez déjà les innombrables possibilités.

Enregistrer des souvenirs.

S’il s’agit d’un film “souvenir”, de famille ou autre, la première chose à faire est de choisir ce dont on doit se rappeler, ce qu’on voudra voir dans 20 ou 30 ans: Oncle Roger qui a trop bu ou la mariée qui danse avec son père?  Faites une liste des moments importants, des lieux importants, des personnes importantes… à enregistrer et consultez votre liste de temps en temps durant le tournage pour vous assurer que vous n’oubliez rien.

Vous pouvez aussi discuter à l’avance avec les personnes concernées de ce qu’elles veulent voir dans le film. Une fois votre liste complète, laissez-vous aller à votre créativité et amusez-vous avec la caméra. Un peu d’imagination, d’espièglerie, de poésie, etc. Vous ne regretterez pas votre improvisation au moment du montage. Mais rappelez-vous de d’abord enregistrer l’événement parce qu’il ne reviendra pas, alors que vous pourrez toujours reprendre plus tard quelques prises dans les jardins, dans la rue, dans la salle, etc. et les incorporer au montage.

Répondre à une demande

S’il s’agit d’un film de commande, l’important c’est de satisfaire le client… pour qu’il revienne. Soumettez-lui une ébauche avec des grandes lignes et faites-la approuver. Renoncez aux éléments qui contrarient le client: gardez-les pour le prochain client qui les appréciera peut-être. Discutez d’avance de votre marge de manoeuvre: est-elle dans ce qui sera filmé ou dans la façon de filmer? Faites préciser les qualificatifs par des termes techniques: “je veux que ce soit “classe” signifie-t-il: angles de prises de vue recherchés, caméra au niveau des yeux, caméra subjective (comme si vous étiez dans le groupe), caméra statique (comme celle d’un photographe)…? Posez toutes les questions et demandez toutes les précisions qui vous viennent en tête. Le grand danger ici, c’est que vous pensiez différemment du client tout en utilisant les mêmes termes. Personnellement, je refuserais une commande du type: “Surprends-moi!”

Vous exprimer à travers vos images.

Si vous en êtes rendu là, vous avez probablement de l’expérience avec votre caméra et avec le tournage, de sorte que vous n’avez probablement pas besoin d’aide, mais sait-on jamais… Si je peux vous donner un coup de main, je le ferai.

Le film personnel est cependant le plus difficile à faire, justement parce qu’on n’en répond qu’à soi-même et qu’on peut facilement tomber dans toutes sortes d’excès: la facilité, l’expérimentation sans fin, l’histoire tellement compliquée que personne ne la comprend, la fin ouverte qui n’est pas une fin… Par ailleurs, c’est certainement le plus attirant si on a quelque chose à dire.

Parce que…

Définissez votre raison de filmer puis lancez-vous! Donnez-vous des objectifs de contenu, de forme, de durée, de qualité technique… puis évaluez-vous, idéalement par écrit (quitte à cacher l’écrit en question dans un tiroir ou un coffre-fort). Vous y retournerez quand vous en serez à votre quinzième ou vingtième film et vous verrez comme le cinéma c’est facile à apprendre!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s